Site d'Adrien Daxhelet

Site d'Adrien Daxhelet

  • Augmenter la taille de police
  • Taille de police par défaut
  • Diminuer la taille de police
Site optimisé pour le navigateur Firefox
Accueil Étymologie du Nom Daxhelet

Étymologie de Daxhelet

Envoyer Imprimer

Un vieux nom de famille wallon : Daxhelet

extrait de La Vie Wallonne n° 57 - 1983

Daxhelet est un patronyme ancien : une charte datée de 1304 mentionne Wirote Daxhelet, échevin de la Cour de Justice de Wanze, siégeant à la Cour allodiale et usant de son propre sceau [1] .

Il s’agit d’un nom d’origine.

Carte IGN
Carte IGN (1998)

En effet, Axhelet, orthographié actuellement Naxhelet par adjonction d’un N prosthétique (wallon à n ah’lèt), est une dépendance de Wanze, située à l’extrémité Nord de l’ancienne commune. Elle est constituée uniquement par une ferme d’une soixantaine d’hectares, d’un seul tenant et une spacieuse demeure du XIXe siècle dénommée « Château de Naxhelet » [2] .


Domaine de Naxhelet

Château de Naxhelet

Ferme de Naxhelet

Cour intérieure

Ceriser de NaxheletEn ce qui concerne l’étymologie de Axhelet [3], l’hydronyme pré-latin aska n’est pas à retenir; les toponymes liégeois Grand-Axhe, Petit-Axhe et Axhelet doivent représenter le germanique aski « frêne ». En bordure du chemin traversant le labour manifestement taillé dans la forêt primitive, se trouve un arbre isolé. C’est le « Cerisier de Naxhelet ». On remarquera que sur la Carte des Pays-Bas autrichiens (ainsi que des principautés de Liège et de Stavelot-Malmédy), levée de 1771 à 1778, à l’initiative du général comte de Ferraris, cet arbre isolé n’est pas un cerisier : c’est « le Frêne ».

Carte Ferraris
Carte Ferraris (1771-1778)

Sous l’Ancien régime, ce bien-fonds était possession de l’abbaye de Floreffe [4]. Les religieux de Floreffe vendirent Naxhelet à leur dernier fermier Jean-Baptiste Dochain, pour 4.665 florins, le 24 décembre 1794 [5]. C’est à Naxhelet, dans sa famille, qu’est décédé, le 2 février 1848, Nicolas-Joseph Dochain, en religion Dom Benoît, dernier survivant des moines de l’abbaye double de Stavelot-Malmédy. Dom Dochain établit une fondation assurant la messe dominicale dans la chapelle privée de Naxhelet [6].

Chapelle de Naxhelet

Entrée

Vue
extérieure

Intérieur

A notre connaissance, la première mention qui en est faite date du 11 novembre 1289 : les échevins de Wanze font savoir que Nicolas Rossias, de Moha, a pris en accense des religieux de cette abbaye, entre autres biens, « leurs preis con dist en Ayseleth » [7] .

De ce toponyme, nous relevons encore les graphies suivantes :

Aiseleth, Wanze, 11 novembre 1289;
Ayselet, idem;
Aiselet, Floreffe, 1289;
Aisselete, idem;
Asselettes, idem;
Aisselet, Wanze, 1er août 1337, 1er août 1341;
Aysselet, Liège, 11 juillet 1341;
Aisselettes, Wanze, 23 mai 1341.

Elles représentent la forme française du nom.

En concurrence avec elles, nous rencontrons des graphies wallonnes :

Achelet, Wanze, 1er août 1337;
Aschelet, Wanze, 1er août 1341, 4 et 11 juillet 1358;
Askelet, Moha, 6 août 1345;
Axhelet, Huy, 5 mai 1350, Wanze, 17 avril 1664, 12 juin 1692, Liège, 3 juillet 1722;
Aischelet, Liège, 28 février 1600, Wanze, 16 mai 1752;
Achelez, Huy, 20 mars 1682;
Acheletz, Huy, 12 février 1686;
Naxhelet, Wanze, 11 août 1725, Floreffe, 11 août 1787;
Nahellet, Oteppe, 8 juillet 1777;
Nachelet, Namur, 17 mai 1786;
Naglée, carte de
Ferraris, 1771-1778
[8].

Elles comportent la notation de l’h secondaire en liégeois :

Dès les premiers siècles de l’Empire romain, h était amuï en latin vulgaire. – A partir du Ve siècle, les Germains introduisent en Gaule des mots contenant un h aspiré : c’est l’h germanique ou h1 qui, au XVIe siècle s’amuït à son tour dans le français moderne. il a disparu aussi en rouchi et en namurois, mais subsiste dans la Wallonie orientale, en liégeois et en ardennais.

Quant à l’h secondaire ou h2, recréé au cours des temps par le wallon, il remonte à divers phonèmes ou groupes de phonèmes, mais toutes ses sources contiennent un élément commun, la consonne sifflante, sourde ou sonore. De plus, dans la plupart des groupes apparaît d’ordinaire, comme second élément, le yod. Alors qu’en français le yod se combine avec la voyelle précédant la sifflante (ex. baisser), en wallon il se combine au contraire avec la sifflante pour produire h (ex. bahî).

La graphie « xh », qui a généralement représenté un h fricatif, encore presqu’inexistante au XIIIe siècle, devient fréquente vers 1350. Notation d’un phonème proprement wallon au milieu d’un système phonétique qu’on peut qualifier de « français », elle apparaît jusqu’à un certain point comme particulière à la langue écrite. Elle fait une longue carrière dans le français régional du pays de Liège, jusqu’au XVIIIe et même XIXe siècle, s’étendant en Wallonie orientale, mais pas au-delà d’Andenne [9].

Axhelet étant un bien d’Église et non pas un bien familial, le patronyme qui en est dérivé a pu être donné à certains des divers tenanciers (ou anciens tenanciers) qui, sans être de même souche, se sont succédés pendant cinq siècles dans l’exploitation [10]. De là, de nombreux Daxhelet qui n’ont entre eux aucun lien de parenté. Et ceci explique la fréquence de ce nom de famille, en Hesbaye hutoise notamment, ainsi que son aire de dispersion.

Pour le seul XVIIIe siècle et uniquement dans l’arrondissement judiciaire de Huy, en nous tenant aux données fournies par les tables des registres paroissiaux des baptêmes [11], nous en avons relevé 209 mentions réparties en 27 localités : Antheit, 1; Bas-Oha, 1; Ben-Ahin, 1; Borlez, 1; Braives, 1; Ciplet, 46; Couthuin, 6; Fallais, 4; Fumal, 5; Hermalle, 1; Héron, 18; Huy, 61 [12] ; Lavoir, 5; Marneffe, 1; Moha, 2; Nandrin, 5; Ouffet, 5; Saint-Georges, 1; Sery, 12; Seilles, 1; Sény, 1; Strée, 6; Thines, 1; Villers-le-Bouillet, 1; Villers-le-Temple, 15; Warêt l’Evêque, 2; Wasseiges, 5.


Répartion du patronyme Daxhelet en 1998

Quant aux diverses graphies de ce patronyme wallon, leur nombre est remarquablement important.

Chronologiquement, elles se répartissent comme suit [13] :

1304, Wanze, Daxhelet
1318, Huy, Daxhelete
1318, Huy, Daxlet
1321, Wanze, Daskelet
1334, Latinne, d’Ascelet
1334, Huy, Daysselet
1337, Wanze, d’Aisselet
1345, Moha, de Askelet
1410, Liège, Daxheles
1448, Couthuin, Daschelet
1452, Huy, Daxheley
XVe siècle, Floreffe, Dasselet
1556, Meefe, Dachelet
1562, Floreffe, d’Acclet
1576, Pithey, Daschelette
1577, Floreffe, Daischelet
1636, Huy, Daclez
1637, Huy, d’Aclet
1651, Huy, Dacquelet
1660, Liège, Daixheleit
1676, Huy, Dachelette
1684, Huy, Daxchelette

1688, Landenne, Dachelez
1691, Huy, Daisclois
1695, Liège, Daxhlent
1696, Ciplet, Dacheletz
1700, Liège, Dahlet
1718, Ciplet, d’Hachelet
1719, Liège, Dahelet
1724, Liège, Daxhele
1728, Ciplet, d’Haclet
1732, Ciplet, d’Hacklet
1745, Huy, Dachlet
1747, Villers-le-Temple, Daxhlet
1752, Huy, Daxkelet
1760, Liège, Dahglet
1763, Borlez, Dacklet
1773, Liège, Daschlet
1778, Fallais, Daquelet
1782, Nandrin, Dasclet
1786, Huy, Daklet
1786, Huy, Dakhlet
1798, Liège, d’Acheslet
1803, Liège, Dexelet
1813, Liège, Dechelette
1819, Huy, Daxkhlet
1819, Huy, Daxkhelet
1820, Liège, Daghelet
1826, Liège, Daghlet

Nous connaissons aussi des graphies latines qui toutes se rapportent au 42e abbé de Floreffe, Gilles V d’Aischelet (1579-1592) : [14]

Ce nom d'Aischelet est le nom qui lui est donné dans les pièces du dossier relatif à sa nomination de prélat de Floreffe, ouvert le 13 décembre 1577 auprès du Conseil d’Etat des Pays-bas ainsi que dans l’histoire religieuse de la Belgique [15] . Par contre, lorsque, à l’âge de 20 ans, le 14 juillet 1562, il est reçu parmi les religieux, il porte le nom de Gilles d’Acclet, comme en témoigne la latinisation de son patronyme: Aegidius Acclensis. Il conservera ce nom au sein de la communauté monastique jusqu’à son décès survenu le 25 mai 1592 : « Anno a partu virginis 1592, 8° calendas Junÿ obijt namurey Reverendus in Christo dominus Egidius Accletius ... ». [16]
Acclensis, Floreffe, 1562, 1578-1579
Accletius, Floreffe, 1592
Aischeltius, Floreffe, après 1592 [17]
Dayseletius, Namur, vers 1739. [18]

Telle est, pour l’essentiel, la carrière du nom de famille Daxhelet [19]. La diversité de ses graphies trahit, dans nombre de cas, l’embarras que le scribe éprouve à noter l’h secondaire du liégeois.

Etienne Daxhelet



[1] Archives de l’Etat à Huy, Assistance Publique de Huy, Chartrier, acte de 1304, le samedi avant la Saint-Gilles. Cette charte, conservée en original, nous a été aimablement signalée par M. Jules Herbillon.

Wirote, Werris, Wiris, Werrieus ou Wery Daxhelet, échevin de Wanze est encore cité en 1314, 1328, 1334, 1337.

[2] Château, ferme et terres se trouvent à la cote 120-127. En contrebas, à quelque 50 mètres de dénivellation, la Méhaigne forme limites au Nord et à l’Est; sur la rive concave, vers Moha, quelques hectares de prés.

[3] Cfr Herbillon, J., Toponymes hesbignons. A-Ays, dans Bulletin de la Commission Royale de Toponymie et Dialectologie, t. 28, p. 215, 216, 221, 228, 229, Bruxelles, 1954.
– M. Jules Herbillon a repris le problème dans ce sens à propos du nom d’Arche anciennement « Aische », dépendance de Maillen, ainsi que d’Aische-en-Refail, dans son article paru dans la revue namuroise Le Guetteur Wallon, n° 2 de 1976, p. 25, 26.

[4] Cfr Barbier, V., Histoire de l’Abbaye de Floreffe, 2e édition, t. I, p. 158-159, 195, 198, 419; t. II, p. 264-266, 276, 370, Namur, 1892.

Le tableau dressé en vertu des édits de Joseph II, en date des 22 et 27 mai 1786, 4 et 20 janvier 1787, porte : « Possessions et revenus de l’Abbaye de Floreffe en 1787. ... Biens-fonds non seigneuriaux... Naxhelet sous Wanze : une ferme de 77 boniers de terre labourable; 7 boniers de prairie; 10 boniers 3 journaux de trieu, louée 756 florins; 10 moutons évalués à 4 fl. chacun 40 fl.; vin de bail rapportant an 31 fl. 2 sous 2 deniers; un bois de 5 boniers produisant an 28 fl. Total : 855 fl. 2,2 ».

[5] Cfr. Archives de l’Etat à Huy, Echevinages, Wanze, Œuvres, reg. 134.

[6] Cfr. de Noue, A. , Etudes historiques sur l’ancien pays de Stavelot et Malmédy, p. 508, Liège, 1848.

[7] Archives de l’Etat à Namur, Archives ecclésiastiques, n° 3288. Cartulaire sur parchemin de 1292, contenant des copies de documents de 1121-1292, 1 reg., fos 127 v° 129. Le texte est transcrit dans Barbier, op. cit., t. II, p. 195-197. Cfr Bovesse, J., Cartulaire de l’abbaye de Floreffe, dans Floreffe, 850 ans d’Histoire, vie et destin d’une abbaye de prémontrés, Liège, 1973, n° 103.

[8] Cfr Archives de l’Etat à Namur, Cartulaire de Floreffe cité ci-dessus fos 127, 225, 226. Archives de l’Etat à Huy, Echevinages, Wanze, Œuvres, reg. 78, f° 259 v°. Idem, idem, reg. 85, f° 419 v°. Idem, Registres paroissiaux, Huy, n° 26, p 41, 51. Archives de l’Etat à Liège, Notariat, Seraing, Paillet, J.-J., 8-7-1777. Analectes pour servir à l’histoire ecclésiastique de la Belgique, t. XII, p. 71-74, 76, Louvain, 1875. Wauters, A., Table chronologique des chartes et diplômes imprimés concernant l’histoire de la Belgique, t. X, p. 62-68, Bruxelles, 1904. Bormans, S. et Halkin, L., idem, t. XI, 2e partie, p. 101, Bruxelles, 1912. Poncelet, E., Cartulaire de l’Eglise Saint-Lambert de Liège, t. V, p. 520, Bruxelles, 1913. Idem, Les Fondataires de la Principauté de Liège sous Englebert de la Marck, p. 144, 371, Bruxelles, 1948 : Tables publiées par J. Vannerus, Bruxelles, 1949. A.E.NA. : Archives ecclésiastiques, n° 3295.

[9] Cfr Remacle, L., Les variations de l’h secondaire en Ardenne liégeoise. Le problème de l’h en liégeois, Liège, 1944, p. 63, 67-91, 246, 247, 249, 258.

[10] Concurrence et substitution des patronymes subsistent tardivement. Ainsi : 1634, 8 mai, baptême de Warnier, fils de Henri Daxhelet : parrain Charles, censier Daxhelet. Le même acte est transcrit ailleurs : « 8 mai, fut baptisé Warnier fils de Henri Dachelet : parrain Charles censier à Achelet ». Même année, 6 novembre, baptême de Marie fille de Charles Daxhelet, censier. Cour de Justice de Wanze, 1664, 17 avril, témoin à Huy Warnier de Vaux censier d’Axhelet. Décès, 1668, 21 juin, Warnier Daxhelet dit Delvaux. – Mariage, 1678, 7 janvier, Jeanne Devaulx dite Daxhelet. – Décès, 19 décembre 1692, Jeanne Devaux dite Daxhelet. – Décès, 14 octobre 1746, Français Devaux dit d’Axhelet. Cfr Archives de l’Etat à Huy, Registres paroissiaux, Huy, n° 21, p. 4; n° 25, p. 85, 285; n° 26, p. 14; n° 38, p. 127; n° 39, p. 29. – Idem, Echevinages. Wanze. Œuvres, reg. 78 (1661-1665), f° 259 v°.

[11] Consultées au Greffe civil du Tribunal de 1re Instance à Huy.

[12] La paroisse de Wanze a été érigée en 1936 seulement. Jusqu’à cette date ses habitants relevaient de la paroisse Saint-Etienne à Statte-Huy.

[13] Cfr Archive de l’Etat à Liège, Cour féodale. Reliefs et Œuvres, reg. 39, f° 27 v°, 30, 43, 43 v°, 69. – Idem, Cathédrale. Chartes et cartulaires, reg. 46-47, p. 641. – Idem, Echevins de Liège. Convenances et testaments, reg. 41, p. 260; Idem, reg. 57, p. 94; Idem. Greffe Stephany, Œuvres, reg. 1, f° 92 v°. – Idem, Registres paroissiaux. Liège, reg. 52, verso, p. 6; reg. 192, verso (non paginé) 1773, 2 septembre; reg. 194, mariages, p. 29; décès, p. 82; reg. 221, verso, f° 49 v°; reg. 275 (non paginé) 1760, 11 mai. – Idem, Fonds français, I, 801. Liste des cent citoyens les plus imposés de la ville de Huy. Liège, 26 ventôse an XI (Impression Desoer). – Archives de l’Etat à Namur, Cartulaire de Floreffe... f° 132 v°. – Archives de l’Etat à Huy, Abbaye de Neufmoustier, reg. 44, f° 95 v°. – Idem,Registres paroissiaux. Borlez, n° 2, f° 96 v°; Fallais, n° 2, p. 166; Huy, n° 10, p. 80; n° 25, p. 91, 294; n° 26, p. 45; n° 36, p. 80; n° 44, p. 106; n° 47, p. 16; n° 54, p. 614; n° 61, p. 89; Landenne, n° 1, f° 128; Villers-le-Temple, n° 6 (non paginé). Décès, 1717, 2 octobre. – Idem, Etat civil. Huy, Mariages, 1819. Table, acte n° 1; Idem, Tables décennales, 1813-1823. Huy, Mariages, 1819, acte n° 1. – Table des registres paroissiaux de Ciplet (consultée au Greffe civil du Tribunal de 1re Instance à Huy). Baptêmes, 1696, 9 mai; 1718, 20 octobre; 1728, 17 septembre; 1732, 15 février. – Registres au cens de l’église Notre-Dame à Huy, XVe-XVIe siècles (consultés à la cure), Couthuin, 1448; Pithey, 1576. – Ville de Liège, Etat civil. Décès, 1813, n° 118; 1826, n° 290. – Idem. Bibliothèque Centrale, Fonds Capitaine, n° 10360. Gazette de Liège, J. F. Desoer, n° 96, 13 Germinal an VI. Avertissements (paragraphe 20). Idem. Journal de la Province de Liège, 25 et 27 février 1820 (p. 4). – Analectes ... t. XII, p. 69-71. – Bormans, S. et Schoolmeesters, E., Cartulaire de l’Eglise Saint-Lambert de Liège, t. III, p. 227, Liège, 1898. – Poncelet, E., Le livre des fiefs de l’Eglise de Liège sous Adolphe de La Marck, p. 153, 163, 215, 218, 319, Bruxelles, 1898. Les graphies indiquées comme différente p. 375 et douteuse p. 391 ne sont que des abréviations pour Daskelet (manuscrit, fos 86 v° et 91 v°). La graphie d’Axhelette, p. 215 (manuscrit f° 43) n’a qu’un t. – Idem, Cartulaire de l’Eglise Saint-Lambert de Liège, t. VI, p. 404, Bruxelles, 1933. – Van Der Made, R., Inventaire analytique des chartes de l’Eglise Saint-Georges en Rioul de Huy (1331-1685) dans Bulletin de la Société d’art et d’histoire du diocèse de Liège, t. 44, p. 125-205, Liège, 1964.

[14]Cfr Barbier, op. cit., t. I, p. 296-305.

[15] Voir Archives générales du Royaume à Bruxelles, Audience, reg. 908, fos 96-122. Monasticon Belge, t. I, p. 121, Bruges, 1896.

[16] Cfr Archives de l’Etat à Namur, Archives ecclésiastiques, n° 3291. Rouleau de parchemin contenant le catalogue des religieux de Floreffe. Bovesse, J., Catalogue des religieux de l’Abbaye, 1435-1647, dans Floreffe 850 ans d’histoire ... n° 79.

[17] Texte de son épitaphe : « Proh Dolor ! Haec recubat sub crypta Aischeltius Abbas... ».

[18] « Aegiduis Dayseletius ... Vir nobilis progenio, ex vicecomitibus Descletis (necdum Desclettis) Brandeburgorum familia ortus... » (exemple typique de généalogie fantaisiste attribuée tardivement à un personnage devenu important). Cfr Fundatio et Abbates Abbatiae floreffiensis ex sacra Diocesis Namurcensis chronologia adhus inedita auctore Bernardo Henrico Maximilliano De Variek cath. Nam. Canonico (terminée en 1739). Editée par le baron de Reiffenberg dans Monuments pour servir à l’Histoire des provinces de Namur, de Hainaut et de Luxembourg, t. VIII, Bruxelles, 1848. On remarquera que cette forme est pléonastique.

[19] Le peintre liégeois Emile Delperée est né et décédé Daxhelet (Huy, 15.9.1850 - Esneux, 9.11.1896). Sur requête de ses deux fils, Joseph et Maxime, le Tribunal civil de 1re Instance séant à Liège a ordonné, par son jugement du 29 mai 1909, que leur nom patronymique Daxhelet sera remplacé par celui de Delperée.

Commentaires

avatar claire t'kint
0
 
 
Bonjour,

Merci et bravo pour cette article sur l'etymologie Daxhlet. Il m'eclaire sur les diverses orthographes que je rencontre et particuliaremen t celle d'Anna Daxhlet.

Elle se marie en juin 1754 à Warnant pres de Huy . Je possede les actes de mariages et ceux de la naissance de ses10 enfants. L'orthographe varie dans les divers

Je souhaite faire une demande à propos de son mari Servatius Jacques. Je cherche desesperement son acte de naisssance pour pouvoir continuer ma génaalogie.

Quelqu'un aurait-il une info à me proposer pour ce personnage?

merci

Claire t'kint


avatar Patrick Wautier
0
 
 
Bonjour Madame Claire t'Kint,

D'abord merci à Adrien Daxhelet pour avoir la possibilité de communiquer grâce à son site.

J'avais découvert mes ancêtres (Joseph marié en 1768 à Marie Marguerite THYS à Warnant-Dreye) dans les documents des Archives Générales du Royaume à Bruxelles, sous forme de microfilms, spécifiquement le n° 0613766 "Warnant, church, naissances, mariages, décès de l'an 1625 à l'an 1805" ...
Par ce document, vous allez sûrement trouver la réponse à votre énigme.

Cordiale salutation.

Patrick Wautier
22 juillet 2010
avatar claire t'kint
0
 
 
bonjour Patrick,

merci pour vos encouragements mais je suis allée aux archives de Liege où se trouvent des copies des RP de Warnant et d'autres qui viennent des AE de Huy. J'ai rien trouvé.
J'ai aussi passé en revue la bobine 613766 rien non plus.
Il serait peut être bien que je la refasse.merci encore
et bonnes recherches

claire
Afficher/cacher le formulaire SVP, identifiez-vous pour poster des commentaires ou des réponses.
Mise à jour le Mercredi, 04 Février 2009 14:23  

Identification

Cette identification vaut pour tout sauf pour la galerie de photos qui a sa propre identification