Site d'Adrien Daxhelet

Site d'Adrien Daxhelet

  • Augmenter la taille de police
  • Taille de police par défaut
  • Diminuer la taille de police
Site optimisé pour le navigateur Firefox
Accueil Voyage en Grèce en 2000

Voyage en Grèce en 2000

Envoyer Imprimer
Index de l'article
Voyage en Grèce en 2000
2e jour
3e jour
4e jour
5e jour
6e jour
7e jour
8e jour
9e jour
10e jour
11e jour
Toutes les pages

1er jour : Athènes

Lundi 18 septembre.

Bruxelles. Gare centrale.

Dans l’immense hall d’entrée règne l’effervescence habituelle d’un lundi matin. Dans un ballet désordonné, des centaines de navetteurs se croisent. Certains, résignés et accablés par le début de cette nouvelle semaine, se résignent d’un pas lent à rejoindre leur lieu de travail. D’autres se précipitent, la mine soucieuse et préoccupée, vers leurs harassantes tâches quotidiennes.

Les annonces de départs et d’arrivées de trains se multiplient, rythmées par les vrombissements sourds des machines s’engouffrant sur les voies souterraines.

Au milieu de cette cohue et de ce brouhaha, quatre hommes discutent joyeusement.

Adrien, le sourire jubilatoire et l’oeil pétillant, trépigne sur place. Jean, d’habitude calme et imperturbable, trahit sa légère excitation en jetant quelques coups d’oeil furtifs vers les panneaux des horaires. Vincent, plus décontracté et serein que jamais, plaisante aimablement. Et puis, l’humble rédacteur de ces quelques pages.

Bruxelles, Gare centrale. La toute première étape de ce périple qui, dix jours durant, allait nous voir sillonner les routes et écumer les tavernes de la Mère de notre civilisation, du Berceau de nos pensées, de la Gardienne de notre culture : j’ai nommé la Grèce.

Notre périple commença sous les meilleures auspices : en effet, Vincent était bien arrivé à l’heure et il pensait n’avoir rien oublié…Ce n’est que 24 heures plus tard qu’il remarquera que son appareil photo était resté à la maison. C’est l’appareil d’Adrien qui allait déguster...

Après avoir pris le train jusque Zaventem, nous réceptionnons nos billets de vol et attendons le décollage (prévu à 12h45) en buvant un verre dans la taverne panoramique de l’aéroport. Déjà un goût de voyage… Dernier contact avec la bière belge qui allait, les dix jours suivants, être généreusement remplacée par le vin grec.

Décollage à l’heure. Le voyage se passe sans anicroche (atterrissage à 17h05). Jean fait de superbes photos en vue aérienne de l’Acropole.

Arrivés à l’aéroport, nous récupérons rapidement nos bagages et prenons possession de notre voiture de location (Hyundai Excell avec airco svp…mais on ne s’en est rendu compte que 24 heures plus tard…).

Vincent prend le volant avec l’assurance et la compétence que tous allaient rapidement lui reconnaître. Faut dire qu’il faut les avoir bien accrochées pour conduire dans la jungle athénienne…Le temps est très ensoleillé et très chaud ( +/- 30° vers 17h30).Avec une maîtrise remarquable, Vincent évite tous les dangereux pièges de la circulation pour nous amener sans encombre à notre hôtel – au demeurant assez confortable. Après avoir garé la voiture à un emplacement assez douteux (arrêt de bus) et déposé nos bagages, nous décidons d’aller manger au restaurant « Daphni » (renseigné dans le Guide du routard).

Thumbnail imageNous prenons d’abord l’apéro sur une terrasse de la place Victoria où nous faisons définitivement nos adieux à la bière. Après avoir été dirigés dans le métro par notre guide averti Adrien, nous arrivons au très typique restaurant Daphni. Nous mangeons copieusement dans un cadre très agréable (treilles et barriques de vin, voir photos).

Nous revenons à l’hôtel en passant par Monastiraki (près de Plaka), où nous terminons la soirée en buvant encore ena kilo retsina pas terrible. Nuit relativement bonne.




Mise à jour le Mardi, 23 Février 2010 16:16  

Identification

Cette identification vaut pour tout sauf pour la galerie de photos qui a sa propre identification