Site d'Adrien Daxhelet

Site d'Adrien Daxhelet

  • Augmenter la taille de police
  • Taille de police par défaut
  • Diminuer la taille de police
Site optimisé pour le navigateur Firefox
Accueil Histoire d'Avin-en-Hesbaye Avin au XIXe siècle

Avin au XIXe siècle

Envoyer Imprimer

Chapitre 4

avin au xixe siècle

La physionomie d’Avin au xixe siècle est totalement différente de celle au xxe siècle. Avin à ce moment possède 3 fermes, 2 châteaux et tout le village est occupé dans l’une ou l’autre de ces organisations. Ainsi dans le hameau de Avin nous les trouvons et, de plus, y siègent également l’église paroissiale et le presbytère et pourtant tout le village se trouve à quelque distance de ces maisons. On pourrait croire que la raison principale est que les fermes tenaient à garder autour d’elles leurs terrains et leurs prairies et ne voulaient pas les vendre pour bâtir. Ces propriétaires cédaient seulement les terres peu fertiles et situées à quelque distance de leurs propres habitations.

Aspect extérieur du village vers 1850


Plan cadastrale
de Popp (1858)

routes. À peu près toutes les routes communales actuelles existaient déjà, mais c’était des chemins de terre ou de simples sentiers appelés pissintes.

plateau du mohéry. C’était un bien communal qui allait au sud des écoles communales actuelles jusqu’au lieu dit Garlot suivant le cours du ruisseau Mohéry. Cette immense parcelle était couverte d’arbres et l’herbe qu’elle produisait servait à nourrir les cochons des cultivateurs qui les y conduisaient.

Il faut aussi faire remarquer que le Mohéry était le lieu de rassemblement de toute la jeunesse, la mode n’a guère changé.

L’habitation la plus ancienne serait la maison occupée actuellement par ma famille, j’ai dit Piron-Fontaine, rue d’Atrive. Il paraîtrait qu’elle abrite la 5e génération. Avant de la cimenter, on pouvait voir sur la pierre au-dessus de la porte 1743 mais on ne peut distinguer si c’est 40 ou 60. or juste en face, la maison occupée par J. Courtois-Hankenne date effectivement de 1763 ; auraient-elles été construites à la même date, il se pourrait…

Le xixe siècle vit sous le régime, à Avin, de la grande propriété, trois fermes, un château, ce n’est qu’au début du xxe siècle que se morcellera la propriété des fermes.

scolarité. M. Mathieu Hankenne, instituteur sans diplôme et fermier, s’occupe de l’instruction des enfants de la commune, il rassemble les enfants dans la maison actuelle d’Oscar Courtois dite aussi la Vieille École ou aussi l’emplacement de la vieille église d’Atrive de St Lambert : ce bâtiment servait tant d’école que de maison communale. En 1856, M. Mathieu Hankenne devenu vieux quitte son poste d’éducation ; c’est alors que le cousin de M. l’instituteur de Burdinne, sorti de St-Rock, fut appelé à entrer à Avin comme instituteur, c’est alors qu’on bâtit les écoles actuelles pour installer M. Brisbois, le premier maître effectif de la commune d’Avin. Il eut pour remplaçant M. Peters en 1878.


Vielle école et
première maison
communale

Anciennes écoles
communales

Anciennes écoles
communales vers 1920

Commentaires

Afficher/cacher le formulaire SVP, identifiez-vous pour poster des commentaires ou des réponses.
Mise à jour le Jeudi, 18 Décembre 2008 10:18