Site d'Adrien Daxhelet

Site d'Adrien Daxhelet

  • Augmenter la taille de police
  • Taille de police par défaut
  • Diminuer la taille de police
Site optimisé pour le navigateur Firefox

Historique du Nom

Envoyer Imprimer

Chapitre 2

historique du nom

 


Carte Ferraris
(1771-1778)

La commune du canton de Hannut, qui porte aujourd’hui le nom d’Avin, était aux siècles passés bien plus connu sous le nom d’Atrive… nom qui est resté à un de ses hameaux aujourd’hui. Ce nom d’Atrive, dans sa forme primitive, était Alta Ripa, au xiiie siècle.

Quand le latin ne fut plus usité dans les actes, le lieu s’orthographia Haute Rive, Autrive, enfin Atrive. D’où deux hypothèses d’origine :

1. Haute Rive : cette dénomination pourrait se confirmer par l’observation orographique de la région, ainsi le Ry de Meeffe prend sa source dans les prairies appartenant à la ferme d’Acosse, tenue par M. Dubois frères, alors il descend en multiples sinuosités vers Meeffe, entre dans la commune en traversant la propriété de M. Eugène Courtois, fermier propriétaire, enfin traverse le village pour aller se jeter dans la Méhaigne. Dès lors certaines compétences prêteraient à ce petit ruisseau la propriété de partager les deux régions : l’une à l’ouest (Avin actuel) Haute Rive et l’autre Basse Rive (partie de Meeffe et les prairies de Hemptinne).

2. Autre Rive : cette hypothèse plus vraisemblable que la première pourrait être fondée sur la situation d’Avin par rapport à la Méhaigne, rivière qui borne la localité au nord drainant les eaux d’Ambresin vers Moxhe… et se jette dans la Meuse à Huy. Comme la Méhaigne sépare les deux communes sœurs, presque attenantes, Avin et Moxhe ; Avin aurait été appelé Autre-Rive de la Méhaigne ou Autrive, finalement par métathèse serait devenu Atrive.

Cette hypothèse s’appuie encore sur le fait que la commune d’Avin au Moyen-Âge faisait partie de Namur et que Moxhe, sa voisine, était rattachée à Liège : d’où Autre-Rive.

Avin a depuis longtemps son orthographe d’aujourd’hui… Aux temps passés, on retrouve Aviens (1343), dans le relief de Clarembaut III devant la Cour féodale de Namur (stipulations postérieures).

Il est curieux de remarquer que ce fut le plus petit hameau du village qui laisse son nom, maintenant, à la commune actuelle, car Avin (hameau) comptait à peine une dizaine de foyers.

Commentaires

Afficher/cacher le formulaire SVP, identifiez-vous pour poster des commentaires ou des réponses.
Mise à jour le Jeudi, 18 Décembre 2008 10:19