Site d'Adrien Daxhelet

Site d'Adrien Daxhelet

  • Augmenter la taille de police
  • Taille de police par défaut
  • Diminuer la taille de police
Site optimisé pour le navigateur Firefox

Introduction

Envoyer Imprimer

Archives - Ressources

Archives :
Paroissiales
Communales.

Consultations :
M. le curé A. Godart
M. l'instituteur J. Labye
M. le Comte de Looz-Corswarem
M. le secrétaire communal Chaudier
M.M. les grands-pères
Tous ceux qui par leurs familles ancestrales ont retrouvé quelques données utiles (papiers)

Auteurs :
J. G., Histoire de nos Communes Avin
Herment, Histoire de Belgique
Vanderlinden, Histoire de Belgique
Jh. Halkin, Histoire de Belgique
Bainville, Histoire de 3 générations
L. Trasenster, De la Nationalité belge
Salvia, Le Cultivateur dans la Province
Alexis, La Belgique Pittoresque

 


INTRODUCTION

 

Pourquoi l'histoire d'Avin, notre village ? Le grand public, dans la vie enfièvrée et incertaine qu'il mène, ne trouve plus le temps de se recueillir et accepte son destin comme si la tranche d'histoire, qu'il aide à façonner, était la réplique plus ou moins exacte de celles qu'il n'a pas connues. Indifférent aux transitions, il se représente la texture sociale dans laquelle il se meut, comme acquise depuis des siècles et l'on est parfois étonné de rencontrer des hommes, par ailleurs fort avisés et instruits, totalement ignorants du passé, même relativement récent de leur pays voire de leur ville ou village.

On ne s'attarde plus à regarder derrière soi. C'est l'avenir seul qui importe, puisqu'il nous attend.
Et pourtant, il semble que rien ne doive être plus attachant que de connaître les mille et un efforts et tâtonnements qui ont précédé le stade actuel de l'organisation de la communauté à laquelle nous appartenons.
Beaucoup d'éducateurs conviennent de l'inutilité de graver le cerveau de nos jeunes gens des exploits de Nabuchodonosor ou de Sesostris. Il n'en reste que les noms alors que l'histoire de notre pays, de notre commune et de ses institutions aurait pour eux plus d'attrait et leur donnerait des clartés pour porter un jugement sur ce qui est par rapport à ce qui fût.
La petite histoire, pour ceux qui ont le temps et les moyens de s'y consacrer, est une source d'enseignement précieux.

Jules Coelst, L'Intérêt de la petite Histoire, La Libre Belgique, 23/12/1938 :
« Le monde ne commence pas par la Perse, mais par la ville qu'on habite, où on souffert et travaillé nos pères, où peineront nos descendants. Il est utile et intéressant de savoir par quelles tribulations elle a passé ; de connaître les efforts qu'elle a tentés pour triompher des implacables vicissitudes qui l'on blessée pendant sa croissance.
Les minces détails, mieux parfois que les graves événements, nous restituent les savoureuses images d'un lointain pathétique dont nous sommes les héritiers et le prolongement, jusqu'au jour où nous irons, chacun à notre tour, le rejoindre à jamais. »

Commentaires

Afficher/cacher le formulaire SVP, identifiez-vous pour poster des commentaires ou des réponses.
Mise à jour le Mercredi, 17 Décembre 2008 14:30