Site d'Adrien Daxhelet

Site d'Adrien Daxhelet

  • Augmenter la taille de police
  • Taille de police par défaut
  • Diminuer la taille de police
Site optimisé pour le navigateur Firefox

Oteppo

Envoyer Imprimer

L'OTEPPO... l'histoire d'eau d'or ...

 


L'eau de la source d'Oteppe continue à cacher sa discrétion derrière un bouquet d'arbrisseaux. Là, dans un pré longeant la Burdinale, sur la route de Lavoir. A quelque distance de l'emplacement de feu l'ancien moulin à eau. Eau appréciée de tous temps, mais combien méconnue aujourd'hui dans la région...

L'eau d'or

oteppo1Vittel, Evian, Chaudfontaine, Spa... Les circonstances ne permettent pas d'ajouter Oteppo (eau d'Oteppe) une des premières eaux de source exploitées. C'était une eau gazeuse naturelle appelée "Source du Vieux Moulin", vu sa proximité avec la roue grondante sous le débit de la Burdinale. Ludo Maertens, actuel propriétaire du château raconte : L'Oteppo était mise en bouteilles dans un petit local où s'activaient six à huit personnes. Fermées avec des capsules, les bouteilles vertes à fond incurvé étaient entourées de paille et soigneusement emballées dans des caisses en bois. Avec mention : Oteppo par Huccorgne. L'eau, expédiée par cheval ou tram à vapeur vers la gare de Huccorgne s'acheminait ensuite vers la côte belge. Une semaine de route pour atteindre les tables du bord de mer. Cette eau était traitée comme de l'or...". Dans les caves du château subsistent des vestiges de l'époque : quelques casiers et vidanges d'Oteppo. Dans un mur creux du grenier à cinq mètres de profondeur, quelques étiquettes "La source du Vieux Moulin".
A l'Oteppo, eau claire et pure, on attribuait même certains pouvoirs de guérison... Chaque jour, de retour de l'école, les enfants haltaient à la mise en bouteilles. Pour se ressourcer aux côtés des personnes plus âgées au fabuleux breuvage et écouter des histoires.

oteppo2

Dans sa jeunesse, Mme Laquaye, 71 ans d'Oteppe traversait le bois pour aller chercher quelques bouteilles. C'était un raccourci. A ce moment, l'activité se ralentissait déjà. Elle témoigne : "Maman travaillait à la mise en bouteilles de l'Oteppo. Elle m'a toujours raconté la faillite, suite aux vidanges expédiées à Anvers et ailleurs et jamais restituées..."

oteppo3

Source du Vieux Moulin, je boirai de ton eau

C'est le défi relevé par le château dominant le village. Sous le règne de Félix de Cerf et du comte d'Oultremont, il s'approvisionnait déjà en eau de la source. Félix de Cerf avait imaginé un système révolutionnaire pour l'époque : il avait tiré une conduite du fond du village pour expédier l'eau dans une tour appropriée à proximité du château. Une pompe en fonte actionnée au départ par la roue du moulin donnait l'énergie suffisante pour envoyer l'eau vers les hauteurs. Les maisons du Thiers de l'Eglise se raccordaient toutes sur cette conduite. En 1963, M. W. Maertens, nouveau propriétaire transforme le château en centre de vacances. Les pompes, le système d'alimentation sont modernisés. Les touristes arrivent au beau temps, repartent avec le froid comme ces oiseaux si nombreux dans les parages : les hirondelles. L'une jette l'ancre et son nom sur les hauteurs.
C'est l'Hirondelle la plus soiffeuse au monde. En été, elle absorbe environ 16.000 litres d'eau à l'heure... Elle ravitaille 5.000 personnes couvées en permanence sous ses ailes.
Oteppe... Un nom rêvé pour une Hirondelle. Un nom qui signifie : "eaux aux hautes rives" (germanisation de celtique "at alba" selon A. Carnoy).


M.B. (Vers l'Avenir)

Commentaires

Afficher/cacher le formulaire SVP, identifiez-vous pour poster des commentaires ou des réponses.
Mise à jour le Jeudi, 22 Janvier 2009 11:26