Site d'Adrien Daxhelet

Site d'Adrien Daxhelet

  • Augmenter la taille de police
  • Taille de police par défaut
  • Diminuer la taille de police
Site optimisé pour le navigateur Firefox

I nîve !

Envoyer Imprimer

Extrait de Fleûrs di m' Bouquèt, Melreux, 1956

I nîve !

 

Li nîvaye heût foû d'I'air tot-è clintchant
Et lès flotches qu'arivèt corne lâvâ d'ine pindêye,
Eune après l'aûte filet po rak'sûre li pavêye
Qui s'fâfile èl campagne èn-on brouliârd tôt blanc...
I nîve !

I nîve... et l'cîr sonle èsse ad'hindou so l'èglîse ;
L'oûy, ni d'hoûve pus l'cokrè, minme li betchète dèl tour ;
Lès mohinètes d'à Ion s'ont catchîs tour à tour
Podrî l'hâye di nosse wêde, div'nowe ine rôye tote grîse...
I nîve !

I nîve... so l'voye qui s'piède dizos lès blancs pavions,
Lès djônès fèyes passèt parèyes qui dès pâquètes
Et lès peûrîs qu'rat'nèt dès flotches so leûs cohètes,
Ont l'aîr d'èsse rifloris come è meus dès claw'sons...
I nîve !

I nîve... èt 'ne paûve siprèw, so l'bwérd d'ine tchiminêye,
Evôye si plinte âs tchamps coviérts d'on grand linçoû ;
Po z-aconter s'priyîre, pèrsone ni vint so s'soû :
Ele n'a, po lî rèsponde, qu'on toûne-â-vint qu'crînêye...
I nîve !

I nîve... et grand-pére louke à d'triviès dès cwârès,
Tot foumant s'pîpe ad'lé li s'toûve qui rèy' d'èsse rodje ;
E s'coûr di septante ans, l'iviér ossu s'î lodje
Et ça lî fait r'tûser qu'so s'tchîv'leûre qui s'disfaît,
I nîve !

 


Toûne-â-vint : girouette.

 

Commentaires

Afficher/cacher le formulaire SVP, identifiez-vous pour poster des commentaires ou des réponses.
 

Identification

Cette identification vaut pour tout sauf pour la galerie de photos qui a sa propre identification