Site d'Adrien Daxhelet

Site d'Adrien Daxhelet

  • Augmenter la taille de police
  • Taille de police par défaut
  • Diminuer la taille de police
Site optimisé pour le navigateur Firefox
Accueil Lucien Maubeuge A Raskignoû...

A Raskignoû...

Envoyer Imprimer

Extrait de Fleûrs di m' Bouquèt, Melreux, 1956

A Raskignoû...

 

O plaihant râskignoû qui vike èl disseûlance
Dès buskèdjes pleins d'vèrdeûre èt d'doûce pâhûlisté :
Come twè, dj'gostêye volti li hêtèye sawourance
D'ine bèle vèsprêye di may' qwand l'bleû cîr èst s'teûlé.

Come twè, rwè dès tchanteûs, dji r'kwîre li brut dès-êwes,
Lès jèbes qui raskoyèt lès lames de firmamint
Et d'vins l'parfond mistére de bwès, qwand c'est qu' dji m'sêwe,
Dj'a bon d'èsse Ion dè monde et dj'roûvèye mes toûrmints.

Qwand âtoû dès bohèyes, on veût djow'ter l'warmaye,
Qui l'bêté monte drî l'tiér, so lès-âbes, lès bouhons
Et qui l'vint plein d'sinteûr si fâfile èl ramaye,
Po d'ner 'ne caresse à t'nid qui rispwèsse so l'wazon,

O dj'inme adon t'chanson qui s'èlîve djisqu'âs steûles
Et dj'lais passer lès eûres, èstchanté d'oyî t'vwès,
Admirant t'modèstèye, twè qu'a mitan d'on bwès
Va là fé dè peûr ârt rin qu'po t'frumèle tote seûle.

Ah ! qwand l'clârté dèl leune ârdjintèye tes vanês,
Qui l'cohète frusihante mahe sès acwérds à t'flûte
Et qu'l'êwe tchante èl valêye â pîd dèl rotche qui sûte,
Dji vôreûs qu'ti sèpahe kimint qu'tès tchants sont bês !

Asteûre, is sont rimplis d'ine douce mirâcolèye,
Plins d'grâces et d'sintumints, dji lès troûve pus parfonds :
Is m'rapinsèt 'n'amoûr qu'est rèvolé bin Ion...
Et d'on boneûr passé, dji m'sins l'âme carèssèye !

Mins t'vwès divint pus grâve, èle s'implih' di soglots,
T'ès trisse come qwand t'niyêye est prise d'on mètchant hére ;
Tès plintes mi fèt tûser qui dj'a pièrdou m'bone mére
Et m'fèt cori deûs lâmes po l'brâve feume qu'èsteût tot.

Puis d'on côp dj'sos r'saisi di dès aûtes gazouyèdjes :
T'ès-acwérds sont candjîs dèl tristesse à l'gaieté,
I m'sonle qu'in-air di fièsse, è m'coûr, vint d's'aloumer
Et ti m'rapinse adon 'ne ronde danse dizos l'fouyèdje.

C'est st-insi qui t'm'apwète tos lès djoûs d'I'intérêt,
Djinti confré, poète inspiré dè Grand-Maisse...
Et mi qu'èst flâwe tchanteû, dji d'meûre tot-è marmaisse,
D'ètinde li son dèl lîre d'on bon-ârtisse come twè.

Adon, qwand dj'a hoûté bin à mi-ahe èl nutêye
Ti musique èstchantante qui m'èpwète as nûlêyes,
Dji réguèle come dji pous lès cwèdes di mi-instrumint
Et dj'sâye dè r'dire tès-aîrs al flouhe li lèddimin !

 

Commentaires

Afficher/cacher le formulaire SVP, identifiez-vous pour poster des commentaires ou des réponses.
 

Identification

Cette identification vaut pour tout sauf pour la galerie de photos qui a sa propre identification