Site d'Adrien Daxhelet

Site d'Adrien Daxhelet

  • Augmenter la taille de police
  • Taille de police par défaut
  • Diminuer la taille de police
Site optimisé pour le navigateur Firefox
Accueil Lucien Maubeuge Porminâde è Condroz

Porminâde è Condroz

Envoyer Imprimer

Extrait de Fleûrs di m' Bouquèt, Melreux, 1956

Porminâde è Condroz

 

Dji k'dûs mès pas so l'jèbe doûce come dèl sôye
D'ine vête vôye
Qui s'va catchî dizos l'fouyèdje dè bwès
Rimpli d'vwès.

Dji trivièsse on buskèdje :
Ine fène èssince di fleûrs
Di totes sôres di sinteûrs

Amousse dès vérts-ombrèdjes.
Foû d'chaque bouhon,
Monte ine tchanson...
On ôd, bin Ion,
L'ècô qui stâre
Li doûce fanfare.

So l'bwérd di s'nid qu'halcote â vint
Èt qui pind
A l'bètchète d'ine cohe d'on grand frâgne
Ou d'on tchâgne
A qui l'tièsse dipasse nosse clokî,
L'ôrimièle
Fait st-oyî
Lès bês pièles
Di s'gosî

D'on côp, l'coucou, d'zeû m'tiesse, vint d'biter sès deûs notes,
Tot-èsbaré, l'bètch'fiér apond foû di s'tchabote
Èt s'vint planter so l'soû
Po n'nin l'ièyî mète l'oû
È s'nid qui r'pwèse è fond dèl pitite grote...

Roufe !,.. vochal foû d'on foncé
On Iîve
Qui s'lîve
Èt qu'disparète è fouyê !...

Dj'inteûre divins 'ne djône tèye ;
Chal, i fait 'ne gote pus clér :
Li tèyeû, di s'cougnèye
Èt d'sès deûs brès di fier,
Coûke al tére lès bohèyes !...
On l'ètind chaque côp djèmi,
Qwand l'ustèye va rèsdondi.

Ci tchâgne qu'a vèyou lûre
Lès solos di cint-ans,
A ployî d'zos l'tèyant
Dèl hèpe qui vint d'I'aksûre !

On pô pus Ion,
Ine feume côpe as stièrneûres ;
Si cèle, wice qu'èl'le oûveûre.
Rase li wazon.


Podrî 'ne dréve, dès bâcèles
Frisses èt bêles
Grusinèt
Tot fant dès bês bouquets...

Dj'arive divins 'ne neûre sapinîre :
A coron, li djoû s'mosteûre tél
Qu'on l'veût st-â bout d'on long tinel...
Li nut' m'èwalpêye l'âme ètîre ;
A fait qu'dj'ascohe è li spèheûr,
I m'sonle qui d'zeûr mi pind l'mâleûr
Et qu'so m'cwérp, i s'va lèyî heûr...

Dizeû m'tièsse,
Ine aguèsse,
Pôr, po m'saisi,
Vint m'èstoûrdi !...
Mins dj'avancihe
Et dj'sins mâgré
Mi frankisté,
Qui dji transihe

Ah ! vos m'ià tot l'minme foû
Di ciste èwarante nut'
Après quéquès munutes
Qu'ont stu longues come on djoû !

Asteûre, come i r'fait gaie :
Li cîr est r'div'nou bleu ;
On ètind, d'ine valêye,
Aspiter lès rèspleûs :

Dji rote co 'ne bone hapêye
Èt d'on côp, dji r'marquêye :
Li spirou
Qu'ascohe
Lès cohes
Di quéques hous
Èt qu'potche
So l'fotche
D'on botche
Di tiyou
Po-z-awêtî l'tchivrou
Qu'amonne ses djones à s'cou
Po v'ni beûre l'êwe qu'abrotche
Frisse et clére foû dèl rotche

Dji sus l'pazê
Qui katoûne divins lès fètchîres
Èt qu'gripe al copète d'ine gonhîre,
Là d'vins l's-aûnês ;
Ine êwe
Ak'pagne sès bwérds
Èt s'sêwe
Lâvâ de tiér...

Dj'arive anfin dizeûs l'gridjète...
D'on côp, dj'rik'nohe ine aûte vwès
Qui l'cisse dès-oûhês dè bwès
Ahâ ! c'est l'tchant d'ine âlouwète !
Èle mi vint st-anoncl
Qui dji m'a st-aprèpî
Di quéque viyèdje
Inte li fouyèdje,
Dj'aporçûs
On grand vûd :
Pus nol-ombrèdje !...

Dji dishoùve on ham'tê...
A bout d'ine pîcinte,
Volà qui s'présinte,
A mès-oûyes, on tchèstê :

Ine dréve tote bwèrdêye
Di fleûrs
Défile so deûs rindjêyes
Vès li d'meûre rèfoncêye,
Puis toûne drî lès-anglêyes
Dè meûr
Et s'va piède èl hayèye...

En-on grand vèvî,
Wice qu'on veût s'kitwèrohî
Dès pèhons djènes et rodjes,
On-a fèn'mint drèssî,
A mitan, 'ne pitite rotche
Di wice qui l'êwe vint s'pritchî
Sins jamây' si dispoûhî...

Cisse dimeûre
Èwalpêye di sapins
Ni s'mosteûre
Qu'âs dréves dè djârdin !
Dizeûs lès grands-abes
Qu'ont l'air dè tinre li tchèstê prîsonîr
Ine toûr admiràbe
Pondowe rodje, louke èt s'tind s'tiêsse vès l'bleû cîr.

Dji sûs, tot-oute,
On bê grand'route
Tot rèscontrant
Chal on p'tit tchamp,
Là quéqu'fèy' on vért buskèdje
Di wice qu'amousse on tchèron
Qu'a- stu kwéri 'ne pèsante tchèdje
Di bwès, d'ié lès boskèyons...

On pazê bwèrdé d'ârdispènes
Côpe on grand pré
Èt ni'va miner
Tot dreût so l'plèce qu'èst là wèsène

Inte lès fouyèdjes qui m'catchèt co
Lès teûts dès basses bâtîses,
Dji veûs st-anfin r'lûre â solo
Lès hayes d'ine pitite èglîse...

Lès mohones si d'hovrèt :
On veût leûs rodjès panes !...
Ahâ ! volà dès canes
Qui fèt st-ètinde leûs vwès !
Lès valets,
Lès bâcèles
Qui djouwèt,
S'ènondèt
Èt brèyèt
Avou zèles...

Lès mohons tchiriptèt
Lès masindjes gazouyèt.

Volà qu'dji m'troûve so l'plèce :
Là, s'drèsse on clokî
Qu'èst pus d'deûs siékes vîs ;
Li cokrê, tot-èn' blèsse,
Ni sét pus s'deût bodjî :
Lès vints l'ont tant qu'hossî
Qu'i vôreût piquer 'ne tièsse
È l'ête qu'èst là podrî...

Ah ! vochal ine blanke mohinète,
Prisse come ine fleûr è vért wazon ;
Come èle m'ahâye inte lès cohètes
Dès-âbes plins d'verdeûre et d'tchansons !

Lès vîs meurs bâtis d'pîre,
Vis d'hèt l'adje dèl mâhîre...
Podrî l'cothê
On rèw' gazoye
Avou lès foyes
Èt lès-oûhês !
Li p'tite cwârêye
Finièsse di drî
Èst st-ècâdrêye
D'on bê rôsî.

Li zûvion hape l' alêne
AI nozêye rinne dès fleûrs
Èt pormonne èl couhène
Si doûce et fène sinteûr.

Divant l'finièsse
As vérts volèts,
Deûs-âbes mostrèt
Leûs longous brès'
Qui florihèt.
D'èstant so s'pwèce,
Li paysan t,
Tot soriyant
Louke li ritchèsse
Qui pind d'zeû s'tièsse
C'èst qu'al fin d'I'an,
Si p'tite bèzèce
S'implih'rè d'pèces !

So l'teûtê,
Ine bêle rèhe
Di mossê,
Tos l's-ans. crèhe...

Li malton
A po d'meûre
Li crèveûre
Dè pègnon...
Al sâhon
Dè pâvion,
Chaque findeûre
A s'bwèrdeûre
Di vèrdeûre !

On veût
L'aripe
Qui gripe
Dizeû
Li stipe
Qu'astipe
Li teût !
Là, foû dès-âbes âs pomes.
Tot floris d'vins lès fonds.
Li zûvion
M'apwète, d'à Ion,
Li clére tchanson
Di quéque mârtê qui tome
So l'èglome !

Vochal li mohone dè marhâ :
Li fôdje, neûre come l'aise d'ine houyîre,
A masqué sès cwàrês d'poûssire...
Èt l'finièsse mètowe à l'avîre,

Di s'vèye si halcrosse èt si mâ,
Sonle consulter l'vîle ouhe d'on stâ
Po s'nèyi divins 'ne fosse â dâ
Qui dwème à leûs pîds, prisonîre !

On bê blawtant solo
Sûte foû de fiér qui l'marhâ bâte ;
Tot-avâ l'sombe fôdje, li feû s'clate
Èt djète dès steûles à flots.

Là, d'vins lès téres,
S'êlîve li clére
Hah'lâde dès k'méres
Qui, tot-z-ovrant,
Djâsèt d'galants.

Dji passe li s'treût pont d'ine riv'lète :
A 'ne creûh'lêye vôye, on vis cruç'fis
Clawé conte on tiyou flori,
Sonle riloukî 'ne fleûr di sucète
Qu'èlahe si cwérp come po l'sut'ni
Èt qu'toûne tot gangnant vès l'copète
Dè haût botche, wice qui tchante on nid.

Houte dès prés, là qu'dès vatches roumièt d'zos lès mèlêyes,
D'on côp volà qu'dj'ètinds
On «tic-tac » répété tot-è fond dèl valêye :
C'èst « l'tic-tac » d'on molin !...

On pazê m'î monne...
Tic-tac !... cisse tchanson
Qu'on-ôd tot-à ponne,
Sonle vini d'bin Ion...
Anfin. dj'veûs l'grand rôle
Qui, doûcèt'raint rôle
Sins qwiter I'pègnon !...

So l'bwérd di s'iét d'fènèsse
Qui pind d'zeû l'êwe qui coûrt,
L'oûhê, d'on tchant d'amoûr,
Mosteûre qu'il èst st-al fièsse !
Tchac-tchac !
Fèt lès fâbites tchactrèsses ;
Tic-tac !
Rèspond l'molin

So sï-instrumint !
L'âlouwète bagne, so plèce,
Sès-éles è l'air tièni
Èt s'djoyeûs « tirili »
Rèsdondihe dizeû m'tièsse.

Tchac-tchac !
Fèt lès fâbites tchactrèsses ;
Tic-tac !
Rèspond l'molin
So sï-instrumint !
Qu'ôds-dje, so 'n-âbe adlé l'pwèce?
Cisse vwès qu'monte è sam'rou :
Coucou ! coucou ! coucou !
Vèyez-ve quéle hardiesse ?

Tchac-tchac !
Fèt lès fâbites tchactrèsses ;
Tic-tac !
Rèspond l'molin
So sï-instrumint !

Li moûni compte sès pèces :
On ôd hilter l'ârdjint,
Gligne ! gligne ! è noû vantrin
Qu'a strumé l'vîle moûn'rèsse !
Tchac-tchac !
Fèt lès fâbites tchactrèsses ;
Tic-tac !
Rèspond l'molin
So sï-instrumint !

On rèw' acoûrt à d'triviès dès campagnes
Tot grusinant
Èt, so l'volant,
Fait l'coupèrou avou l'pèhon qu'l'ak'pagne !

Inte lès wèzîrs èt lès-aûnês,
A pîd dèl rôle, è l'êwe qui crame,
Tot foû d'zèls, li trûte et l'barbê
Si k'batèt st-è toûbion dèl same.

Dizos l'tiyou hoslé d'fleûrs,
Chèrvant d'parasol al vène,
Apond 'ne djône èt frisse mèskène
Qui m'vint mostrer s'riante mène
Èn-on bondjoû plin d'doûceûr...
Sès tchifes, al rôsêye coleûr,
Tot-èpoûdrêyes di farène,
Ravizèt, d'vins c'blankiheûr,
Li rôse et l'blanke ârdispène !

Divins sès-oûyes d'on clér bleûté,
Riglatih' l'îmâdge dèl bonté.
Al vole dj'èvôye
On riya vès
L'djône fèye âs tchvès
Fins come dèl sôye...
Èle m'èl ravôye !...
Puis nos rislèts
Si discandjèt
Èt fèt dèl vôye
Mâgré l'convoyé ;
Mi coûr plin d'djôye,
Wice qu'il intrèt,
A fait qu'is v'nèt,
Èlzè raskôye !...

Li vî moûnî
Qu'a v'nou bawî,
Nos vint d'rindjî
Ca, tote djinnêye, li bêle crapaûte
Qu'èst div'nowe rodje come ine crèssaûte,
Si r'sètche tot s'sâvant là podrî...

Dji continovve mi vôye et dj'arive al lizîre
D'on buskedje. Li viyèdje est catchî d'vins lès fonds ;
Pus Ion vas-dju, pus veûs-dje défiler dès gonhîres,
Pus s'agrandih' li hé, pus l'bwès divint parfond...

Anfin corne li vèsprêye ni s'frè pus wêre rawâde,
Qu'on veût rider so l'heûve lès rodjeûrs de solo, ,
Dji r'gangne vès m'djîse, ureûs d'avu fait 'ne porminâde
So tchamps, so vôyes, avâ l'Condroz !

 

Commentaires

Afficher/cacher le formulaire SVP, identifiez-vous pour poster des commentaires ou des réponses.
 

Identification

Cette identification vaut pour tout sauf pour la galerie de photos qui a sa propre identification