Site d'Adrien Daxhelet

Site d'Adrien Daxhelet

  • Augmenter la taille de police
  • Taille de police par défaut
  • Diminuer la taille de police
Site optimisé pour le navigateur Firefox
Accueil Lucien Maubeuge Li Discandje

Li Discandje

Envoyer Imprimer

Extrait de Fleûrs di m' Bouquèt, Melreux, 1956

Li Discandje

Air : Dans les deux.

 

I
On bê dîmègne qui l' doûs solo riyéve
As fleûrs dès prés qui s' drovît djoyeûs'mint,
Li p'tit Victor, tot riv'nant pol grande dréve,
Rèscontra Jane qui t'néve ine tâte è s' main.
- « Dit-st-i, dj'a faim èt dj' sos tot seû sol tére.
Pus nou parint po m' sutinre è m' mâleûr ;
Pitite bâcèle qui n' kinoh' nin l' misère,
Si vos volez, vos-ârez m' bouquet d' fleûrs.
Mins po çoula, dinez-m' vosse bokè d' pan,
Dji v's'èl rindrè pus tard qwand dj' sèrè grand ! »

Rèspleû
Li bâcèle, qu'aveût l' coûr midone.
Tote mouwêye, rilouka l' valet
Et, tot l' rèminant vès s' mohone,
Discandja s' tâte po l' bê bouquet !

II
Hoûtant s' bone âme, Jane présinta st-à s' mame
Li paûve gamin qu'on r'paha come i fât ;
- « Ah ! dispôy' îr, dèrit-i, brave madame,
Dji n'a rin pris, dji m'aléve trover mâ ! »
Qwand l'ôrfulin, tot binâhe, qwita l' tâve,
I r'mèrciha cint fèy's cès bonès djins
Po leû z-acoûte èt leû mène amistâve
Et promèta qu'i n' lès roûvîreût nin.
Enn'ava deûr di s' ritrover tot seû,
Cjwand v'na l' moumint dè d'veûr qwiter leû teût.

Rèspleû
A tôt r'prindant l' vôye dèl havêye.
I r'iouka l' mohone po s' sov'ni
Et l'îmâdje d'à Jane fout gravêye
El mèyeûse dès plèces di si-èsprit !


III
Dîh' ans pus tard, Jane èsteût 'ne frisse mam'zèle
A doûs sorîre plein d'amoûr et d' bonté ;
Ele èsteût paûve, mins s' ritchèsse èsteût bêle
E s' bon corèdje tot come è l'onièsté...
On djoû d' prétimps qu'èle côpéve dès navintes
Dizos s' finièsse qui loukîve so l' cothê,
On bê djône-ome, divant lèye si présinte
Et, rik'nohant, dit tot bodjant s' tchapê :
- « A vos, mam'zèle, à vos dj'a tant sondjî,
Qui vosse portrait, dji n' l'a jamây' rouvî...

Rèspleû
Vis rap'lez-ve qu'on djoû, brave djône fèye,
Vos d'candjîz st-avou n'ôrfulin
Vosse tâte po ses fleûrs di prairèye?...
Ah ! c'èsteût mi, mi qu'aveûs faim !

IV
Li rik'nohance èt l' bêté dè djône-ome
Plaihît l' crapaûte qui hoûtéve si p'tit s'crèt...
- « Vosse bone ak'çion, d'ha-t-i, vât pus qu'ine some,
Dji v' vins d'mander kimint qu' dji v' ripây'rè ? »
Jane èl loukîve d'ine si fièstante manîre
Et d'vins sès-oûy's, i n'aveût tant d' boneûr,
Qu'amoureûs'mint, Victor si risqua d' dire :
- « Mi v'iez-ve è gadje po tôt çou qu' dji v' pous deûr?»
Jane pinsa vèy' rîre sès navintes è s' main
Qwand l' bê djône-ome riprinda tôt doûc'mint :

Rèspleû
- « Asteûre, come dji veûs qu' dji v's-ahâye,
Nos-alans fé 'ne discandje d'amoûr ;
On binfait, timpe ou tard si pâye:
Dinez-m' vos fleûrs, dji v' donrè m' coûr ! »

 

Commentaires

Afficher/cacher le formulaire SVP, identifiez-vous pour poster des commentaires ou des réponses.
 

Identification

Cette identification vaut pour tout sauf pour la galerie de photos qui a sa propre identification